Infirmière scolaire : Sophie BOUTAYEB.
Présente les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 8h30 à 16h30

1. Accueil/soins des élèves

L’infirmerie est un lieu d’accueil, d’écoute, de soins et d’informations (documents sur la santé mis à disposition).
L’infirmière assure des entretiens individuels et exerce sa profession dans le respect du secret professionnel.
Si un élève est confronté à une situation grave, elle recherche une prise en charge adaptée. Elle travaille en collaboration avec l’assistante sociale, les conseillers principaux d’éducation et les enseignants dans le but que la scolarité de l’élève se déroule le mieux possible.

Il est conseillé aux élèves de venir à l’infirmerie pendant les heures de récréation ou intercours. En dehors de ces créneaux horaires, seules les urgences sont admises.

L’élève viendra à l’infirmerie sur autorisation de son professeur, muni de son carnet de liaison, avec un accompagnateur. Celui-ci repartira en cours aussitôt. Une fois vu par l’infirmière, l’élève remonte en classe avec le bordereau de prise en charge où sera notée l’heure de départ.

2. Les missions de l’infirmière de l’Éducation nationale

accueillir écouter et accompagner les élèves.
Identifier, dans le cadre de son rôle propre, les besoins, poser un diagnostic infirmier, mettre en œuvre les actions appropriées.
effectuer les actes infirmiers qui relèvent de sa compétence et de sa responsabilité.
contribuer au bien-être et à la réussite scolaire des élèves.
contribuer à l’intégration scolaire des enfants et adolescents atteints de troubles de la santé ou de handicap :

Des dispositifs d’aide pédagogique à domicile apportent le soutien nécessaire aux élèves qui ne peuvent être accueillis dans l’établissement scolaire (élèves accidentés par exemple).
Des aménagements des conditions d’examen peuvent être envisagés, sur demande spécifique de l’élève et selon la procédure communiquée par le chef d’établissement.

Développer une dynamique d’éducation à la santé.
Exercer son activité en partenariat avec tous les membres de la communauté éducative dans le respect de la confidentialité.
participer à différentes instances et commissions de l’établissement et établir les liens nécessaires avec les professionnels du réseau de soins.
développer les liens avec les familles.

L’infirmière est partie prenante dans le cadre de la protection de l’enfance et intervient dans la contraception d’urgence.

3. Soins d’urgence

L’infirmière assure les premiers soins d’urgence en cas d’accident ou de malaise d’un élève. Elle peut faire appel au SAMU en fonction de la gravité de la situation. Les parents seront prévenus dans tous les cas.
En son absence, il faut se rendre à la vie scolaire qui prendra les mesures nécessaires suivant un protocole d’urgence.

4. Dispenses EPS

Soit dispense d’un seul cours faite par les parents, l’élève se rend en cours et le professeur décide de le garder ou non.
Soit dispense médicale, l’élève doit signaler à son professeur sa dispense. Celui-ci signe le carnet de liaison. Puis l’élève doit se rendre à l’infirmerie. L’infirmière signe le carnet et garde une copie de la dispense. Enfin, l’élève va à la vie scolaire pour faire enregistrer sa dispense.

5. Élèves atteints de maladies chroniques/Allergies/Handicap

Les parents de ces élèves sont invités à prendre contact très rapidement à la rentrée voire au moment des inscriptions en juin avec l’infirmière et le médecin scolaire pour mettre en place avec l’équipe pédagogique un projet d’accueil individualisé (PAI). Ce PAI permet aux élèves atteints de troubles de la santé évoluant sur une longue période de poursuivre leur scolarité. Il est élaboré à la demande des parents, avec le médecin de l’éducation nationale, le chef d’établissement, en lien avec le médecin qui suit l’élève. Il doit permettre la prise de traitement indispensable ou la mise en place d’un protocole d’urgence (enfant allergique par exemple).

Lors de l’inscription au lycée,

Si vous présentez :

- un trouble de la santé,
- une allergie,
- une intolérance alimentaire,
- toute autre maladie chronique nécessitant la mise en place d’un traitement ou d’un dispositif de soin, vous devez formuler une demande de PAI à l’infirmerie.

Dans le cas d’une dyslexie, dyscalculie, dyspraxie… un protocole pour TSA (troubles spécifiques des apprentissages) sera mis en place après étude de votre bilan orthophonique par le médecin scolaire d’où la nécessité de vous signaler rapidement à l’infirmerie.

6. Éducation à la santé

Dans le cadre du projet santé de l’établissement, l’infirmière participe à la mise en place d’actions d’éducation à la santé.
Ces actions répondent aux besoins repérés chez les élèves et à leurs demandes éventuelles.
L’infirmière peut être force de proposition et conduire des actions d’éducation à la santé en partenariat interne, en appui des apprentissages et programmes scolaires des élèves avec les enseignants (socle commun de compétences) ou avec le concours des partenaires extérieurs si besoin.

L’infirmière intervient prioritairement dans les domaines suivants :

L’éducation à la sexualité : une attention particulière sera portée aux élèves pouvant être victimes d’homophobie, de violences sexistes, de harcèlement ou de discriminations. Des distributeurs automatiques de préservatifs sont mis en place dans tous les lycées. Elle accompagne l’élève sur toutes les questions autour de la contraception, les infections sexuellement transmissibles (VIH SIDA…).
La prévention des addictions (substances psychoactives licites ou illicites), des conduites à risques, du mal-être, de la violence.
L’éducation nutritionnelle : la prévention du surpoids, de l’obésité, les rythmes chrono biologiques et la pratique du sport (boire, manger, bouger, dormir).

En visitant ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles.